Granada, Masaya y Leon.

Après que le temps se soit arrêté sur l’île d’Ometepe,nous avons repris la route direction Granada.

Une fois notre logement trouvé et après avoir fait connaissance avec notre hôte. Nous avons rejoint la place centrale pour découvrir sa belle Cathédrale Jaune. Tout de suite la place ne peut-être que lumineuse.

Sur cette même place, nous y avons déguster un Fresco à la « Flore de Jamaica ». Boisson sucrée qui ressemble à la grenadine mais, en meilleure. Il est aussi servis des spécialités de Granada.

Granada, ville aux maisons colorées. Mais, les rues du centre-ville désertées. Le développement du tourisme a fait grimper les prix. Malheureusement, faute de ne plus pouvoir beaucoup de gens sont partis.

Avant de quitter Granada, nous avons mangé dans un « comedor », restaurant buffet. Et comme vous pouvez le voir les portions sont gigantesques. *Petit conseil, venez avec la faim.

Comedor chez « Dona Tolita ».

Masaya

Arrivés au terminal de bus, juste à côté du « Mercado ». Nous avons traversé le marché qui lui est apprécié.

L’espace d’un instant on se croit en Asie, tellement, cela est ressemblant.

Si tu souhaites de l’authenticité, c’est ce marché qui faut venir visiter

2e jour : La Laguna de Apoyo

Nous sommes partis nous baigner dans la Laguna de Apoyo. Il s’agit d’un lac au cœur même d’un cratère. L’eau y est magnifique, elle est cristalline et d’un bleu azur.

Pour rejoindre le lac, il faut prendre un bus au terminal du « Mercado » qui, part généralement vers 10h30. Attention cependant, il part une fois plein donc, prévoyez un peu de marge. Après 30min le bus s’arrête en haut de la colline.

Deux possibilités pour rejoindre la lagune. Soit de prendre un taxi ou descendre à pied par un sentier à travers les bois. Nous avons choisi la deuxième option.

Pour le retour nous avons eu la chance d’être pris en stop. Bizarrement cela allait beaucoup plus vite.

3e jour: Le Volcan Masaya

Nous, nous sommes rendus au Volcan Masaya. Ce Volcan est toujours actif.

Aujourd’hui, malheureusement il est interdit de monter jusqu’au sommet à pied. Nous sommes donc montés en voiture privée.

L’entrée du parc est de 100 cordobas/ pers. La voiture privée est aussi de 100 cordobas/pers.

L’entrée dans le parc la nuit, le prix est plus élevé.

Avant de rejoindre le cratère, une visite du musée est possible. Tu y apprends un peu plus sur l’histoire du volcan, son parc naturel, de sa faune et sa flore. Et notamment sur les nombreux volcans se trouvant au Nicaragua.

Une fois, au cratère, tu t’imagines au milieu d’un décor lunaire. Là, tu profites de l’instant, de ce son grondement sourd. Un paysage dépaysant où nous étions simplement, comme des enfants.

Nous avons eu de la chance puisque, notre chauffeur nous a laissé rester 15min.

Il faut savoir que normalement, l’on ne peut rester que 5min au bord. À cause des vapeurs toxiques.

En descendant, nous avons vite compris pourquoi la durée était limitée. Puisque,nous avons été sujets à des maux de ventre et étourdissements.


Leon

« Leon esta muy Calor ». On comprend mieux maintenant, pourquoi tout le monde dis cela en parlant de cette ville.

Il y fait très chaud, tu te déshydrates très vite et le moindre mouvement tu transpires. Difficile alors, de se motiver à sortir.

Nos trois jours passés, étaient synonymes de repos forcé. Il faut dire que notre logement s’y prêtait bien.

L’hostal « el colibri »

Nous avons séjourné à l’auberge de jeunesse le colibri, endroit calme et reposant. Un patio avec hamacs au milieu d’arbres fruitiers, plantes vertes et fleurs. Les colibris, eux aussi étaient de la partie.

Le prix de la chambre privée, est de 12€ avec petit déjeuner.

Pancakes-fruits et Typico.

La Cathédrale de Leon.

Une belle Cathédrale, mais, le spectacle ici c’est le vol incessant des oiseaux.

Au Nicaragua il n’est pas rare de croiser des chevaux dans les rues. Un vrai contraste se fait entre les personnes utilisant encore ce moyen de transport et à côté des personnes roulant dans de beaux 4×4.

On ne dit pas non, aux smoothies pour se rafraîchir.

À Leon, comme partout au Nicaragua, de nombreux « comedors » proposent des buffets. Mais, n’hésitez pas à tester une de leur spécialité, la soupe aux haricots rouges avec œufs pochés.

Autre, de visiter Leon,
nous pensions faire l’ascension du Volcan Telica qui est aussi actif.

Finalement, on passera notre tour. Puisque, ce volcan n’est pas ombragé et il est compliqué de le monter sous ces températures élevées.

La Plage de Las Penitãs

Pas de volcan pour cette fois mais, nous avons réussi à trouver la motivation pour rejoindre la plage de Las Penitãs.

Cette plage se trouve à 20km de Leon, possibilité d’y aller en bus.

Il faut compter 28 cordobas l’aller- retour pour deux personnes soit 0,75€.

Une fois encore, une plage rien que pour nous. De belles vagues. L’air de l’océan Pacifique nous rafraîchis et ça, ça fait du bien!

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Belle journée, Manon et Aurélien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s