Ometepe, l’île aux deux Volcans.

Une fois traversée la frontière du Costa Rica pour rejoindre le Nicaragua, nous avons pris la route sur la Panama road dans un « chicken bus », les bus jaunes américains ceux utilisés pour les écoles qui, ici ont une seconde vie.

Nous avons pris un premier bus en direction de Rivas puis un autre pour prendre le ferry à San Jorge pour rejoindre l’île d’Ometepe.

Il y a deux moyens de rejoindre Ometepe en ferry pour 50 cordobas et en slow boat pour 45 cordobas. Le temps de traversée est estimé à un peu plus d’ 1h.

L’île d’Ometepe est un incontournable au Nicaragua pour sa quiétude de vie.

Une île oui mais, une île au cœur d’un lac et qui à elle seule possède deux volcans. Le volcan Conception et le volcan Maderas.

Arrivés sur l’île au port de Moyogalpa où ici il fait chaud, l’ambiance est agréable et les maisons sont colorées.

En vrai on a eu très chaud, car on n’avait pas trouvé de distributeur à San Jorge.

On s’était dit qu’on allait retirer une fois arrivés sur l’île.

Mais, après plusieurs tentatives dans les trois banques de la rue principale, impossible de retirer.

On commençait sérieusement à flipper car il nous restait quoi 50 cordobas soit 1€50. Même pas assez pour retourner sur le continent. On ne risquait pas d’aller loin avec ça.

Au final le gardien d’une des banques nous explique que le fameux bouton valider le (bouton vert) sur l’écran numérique était pour annuler l’opération. Va comprendre la logique.

Après cette incroyable révélation, nous avons pu retirer de l’argent. Et là le soulagement.

L’Église de Moyogalpa

Découverte de l’île.

Pour découvrir l’île vous pouvez louer scooters, motos, quads ou même des vélos.

Pour faire le tour de l’île nous recommandons de prendre une moto.

Car, même si certaines routes pavées soient belles, il y a aussi de nombreuses routes non pavées et là les choses se gâtent.

Je dis route mais, ce sont des pistes, genre des pistes de motocross avec gros cailloux et tout. Tu comprends mieux pourquoi les locaux sont tous avec des motos.

La location d’une moto est de 20$ et le scooter 15$ pour une journée. Il faut savoir qu’en haute saison les prix sont plus élevés.

L’incontournable sur l’île . L’ascension des Volcans.

Le volcan Conception est possible mais, difficile. Beaucoup de touristes privilégient son petit frère le volcan Maderas. La montée est estimée à plus de 3h pour ce dernier. Possibilité de prendre un guide si vous préférez.

Un coucher de soleil sur la pointe Jesus Santa Maria.

En plus de profiter d’une baignade dans le lac avec vue sur les Volcans. Il s’agit là d’un des meilleurs points de vue de l’île pour un magnifique coucher de soleil.

Nous y sommes allés deux fois et la première fois à pied. C’est à 7km de Moyogalpa et tu peux même traverser la piste d’aéroport.

Playa San Domingo.

À croire que nous sommes les seuls touristes sur l’île. Une belle plage mais, une préférence pour la plage de Jésus Santa Maria avec moins de vagues et plus ombragée.

Une ambiance décontractée au « Chocolate Paradise ».

Ambiance décontractée assurée. Petit bar au bord du lac. Dégustation de smoothies et glaces au mélange de cacao dans un des nombreux hamacs. Petit bémol tarif touristique.

Le Parc.

Il faut savoir qu’au Nicaragua les parcs sont très agréables et sont des lieux de rencontre. De plus de nombreux parcs sont munis d’un WiFi gratuit. Ce qui est génial, pour les personnes ne disposant pas d’un réseau internet chez eux.

Petite faim.

Et bien pour une fois nous ne serons pas très objectifs. Car, toute la durée de notre séjour sur l’île, nous avons mangé dans le même petit soda ( restaurant) en face du parc En plus de bien manger les jus sont excellents.

Notre Hébergement

Nous avons séjourné non dans le centre de Moyogalpa mais, dans une famille au cœur de la nature à deux kilomètres de la ville. Entre arbres fruitiers, lapins en liberté et le chant des oiseaux plus dégustation de chicha faite maison (boisson réalisée avec du maïs du sucre et un colorant). Il n’y a pas plus reposant.

La Chicha, très ressemblant au goût à un médicament de quand on était enfant.

Le temps s’était comme arrêté sur l’île pendant notre séjour. Mais, il est temps pour nous de continuer notre route. Direction la ville de Granada. Belle journée.! Manon et Aurélien.

Publicités

1 Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s